AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (hylla) comme l'hiver on pense au soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ IRIS-MAIL : 825
ϟ PSEUDO : omphale
ϟ AVATAR : emma watson
ϟ CRÉDITS : sweet nothing (avatar), EWgifs (gifs)

ϟ ÂGE : vingt-deux ans
ϟ DON : toucher glacial, ses doigts fins vous refroidissent
ϟ CÔTÉ CŒUR : c'est le nom de tobias qui résonne dans sa tête, le feu brûlant sur son cœur de glace, le héros revenu d'entre les morts
ϟ RESPONSABILITÉS : aucune, elle est simple pensionnaire, coincée éternellement dans le bungalow d'Hermès
ϟ ARME : un poignard en bronze céleste, elle préfère les armes courtes
ϟ LOCALISATION : bungalow d'Hermès, un simple duvet et un coussin juste pour elle
avatar


DOSSIER PERSONNEL
ϟ aptitudes:
ϟ inventaire:
ϟ relations :
MessageSujet: (hylla) comme l'hiver on pense au soleil   Sam 26 Déc - 14:45

hylla weaver
ft. emma watson

ÂGE ϟ vingt-deux ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ϟ née le huit avril 1993 à San Francisco PARENT DIVIN ϟ Borée, le Vent du Nord DON ϟ toucher glacial, ses doigts gèlent ce qu'elle touche quand elle le souhaite ou parfois, sous le coup d'une émotion forte TRAITS DE CARACTÈRE ϟ intelligente, perspicace, courageuse, orgueilleuse, impulsive, sarcastique, têtue, solitaire DÉFAUT MORTEL ϟ son orgueil RESPONSABILITÉS ϟ aucune, elle n'est même pas sure qu'elle aurait aimé être chef de bungalow si son père en avait eu un à son effigie. ANCIENNETÉ A LA COLONIE ϟ neuf ans qu'elle traîne à la colonie. Elle est arrivée très jeune pour une fille de dieu mineur, mais c'est simplement parce qu'elle a croisé la route d'un fils d'Héphaïstos dont l'odeur attirait monstres et satyres. Au début, elle a voulu reprendre une vie normale, ce qui aurait été possible pour elle, n'attirant pas plus que ça les monstres. Elle a fait deux ans en ne venant que pendant les vacances scolaires puis a décidé à quinze ans de rester à l'année. ARME ϟ elle préfère les armes courtes, elle possède un poignard en bronze céleste qu'elle a fait graver à son nom GROUPE ϟ Antigone

crédits : paperbrain (avatar), ddlovatosrp (gifs)


APTITUDES

vous devez répartir un total de 15 points entre les 5 caractéristiques suivants, selon les capacités de votre personnage. Vous pouvez aller de 0 à 5

INGÉNIOSITÉ 3
FORCE 2
AGILITÉ 4
RAPIDITÉ 2
MAÎTRISE DU DON 4
QUESTIONS DE PHÈME

Phème est la présentatrice du jeu du labyrinthe et elle adore poser des questions
ϟ Première question, héros ! Que penses-tu des dieux et surtout, de ton parent divin ? Est-ce qu'il t'a reconnu au moins ? Hylla a été reconnu assez rapidement - et un mois plus quelques jours - par son père Borée, le Vent du Nord et dieu de l'Hiver. Elle ne l'a jamais vu et est parfois en colère contre lui, mais ne peut nier combien elle était heureuse lorsqu'il l'a reconnu. Quand aux dieux en général, Hylla déteste ce genre de suprématie qu'exercent les Olympiens, occultant le pouvoir des dieux mineurs (rien que ce nom est une insulte pour elle). Ceci dit, elle respecte les dieux.
ϟ Oh, tout ce que tu dis est vraiment intéressant ! Maintenant, notre chère colonie des sang-mêlés, qu'en penses-tu ? C'est plutôt cool non ? La colonie, c'est sa maison. Elle ne cesse de râler après le bungalow d'Hermès, qui ne devrait plus être le sien selon elle, qui est bien trop petit et bien trop bordélique aussi. Elle aimerait que son père aussi ait un bungalow à son effigie, elle a souvent imaginé une bâtisse aux airs d'igloo, où la température serait fraîche et agréable. Au lieu de ça elle est coincée dans la moiteur et le bordel du bungalow d'Hermès, avec pour "chambre" un coin de sol avec un matelas, un duvet et un oreiller. La vie est parfois injuste. Sinon, elle déteste Monsieur D qu'elle trouve juste immonde mais apprécie la sagesse et l'empathie du centaure Chiron. Au niveau des activités, elle est ce qu'on pourrait appeler une touche-à-tout, elle adore voler sur le dos d'un pégase notamment.
ϟ C'est si enrichissant ! Avant dernière question : tu as forcément eu affaire aux monstres (brrr), comment as-tu réagi ? Têtue et courageuse, Hylla a du mal à abandonner face aux monstres. Même si la situation semble désespérer, elle fonce puis réfléchit après. Elle garde une cicatrice de ses premiers monstres, deux hydres. Ce fut la première d'une longue série, elle a néanmoins réussi à garder son visage intact, ce qui est vraiment bien. Bref, elle préfère combattre que fuir.
ϟ Vraiment, ce n'est pas simple. Dernière question et pas des moindres : que penses-tu du jeu du labyrinthe ? Tu aimerais y participer ? Encore un moyen pour les dieux de s'amuser aux dépens des demi-dieux. Voilà la première pensée qu'a eu Hylla en entendant parler du jeu du labyrinthe. Néanmoins, elle ne peut nier que cela l'intrigue et peut-être même pourrait titiller sa curiosité jusqu'à passer le casting. Ou peut-être attendra-t-elle de voir ce que ça donne devant un écran de télévision, elle n'a pas encore décidé.
LE FIL DU HÉROS

ça parait évident vu son ascendance divine, mais Hylla a toujours préféré l'hiver à l'été, les flocons de neige aux rayons du soleil ◮ elle n'est pas très aimable au premier abord, parce que c'est dans sa nature, mais derrière cette façade glacée bat un cœur chaud ◮ elle maîtrise relativement bien son don, mais ça lui arrive encore parfois de perdre le contrôle sous le coup de fortes émotions ◮ elle envoie de temps à autre des lettres à sa mère, qui lui répond aussitôt, mais elles n'ont plus vraiment de lien entre elles ◮ elle garde une cicatrice sur son avant-bras droit, souvenir du premier hydre dont elle a croisé le chemin ◮ elle râle souvent, déteste le bungalow d'Hermès et la proximité obligatoire avec les autres qui en découle ◮ elle a souvent prié son père de venir la voir au moins quelques minutes, mais ses prières sont toujours restées sourdes et elle a fini par arrêter ◮ après l'enterrement de son petit-ami, elle s'est refermée sur elle-même comme une coquille, s'est forgée un masque de glace pour se protéger ◮ à la colonie, elle est une touche-à-tout, elle aime passer du temps près du lac pour tresser des paniers avec les naïades, ça la détend
TON ODYSSÉE

Née à San Francisco, sa mère était très jeune quand elle l'a eu et vendait des glaces et des smoothies à un stand. Elle fut un fardeau pour sa mère refusa pourtant de l'abandonner et cumula deux jobs pour travailler en journée et en soirée afin de rapporter plus d'argent. Elle était par conséquent très peu présente pour Hylla, qui apprit très jeune l'autonomie. Lorsqu'elle avait dix ans, sa mère épousa un agent immobilier, l'entente était cordiale. La vie d'Hylla était sans saveur, tout à fait banale, mise à part ses mains que personne ne voulait toucher car elles étaient trop froides. Elle avait treize ans lorsqu'en rentrant de l'école, elle croisa un garçon, un demi-dieu, poursuivi par deux hydres. C'est à cause ou grâce à lui qu'elle fut conduite à la colonie des sang-mêlé, où elle fut rapidement reconnue par son père Borée, le Vent du Nord. Sa mère avait entre temps donnée naissance à des jumeaux et Hylla, lorsqu'elle rentra, ne se sentait plus chez elle. Elle essaya pendant deux ans avant de décider, à quinze ans, de devenir pensionnaire permanent de la colonie. Le demi-dieu qu'elle avait rencontré avant devint son meilleur ami, puis son petit-ami. Jusqu'à ce qu'il soit envoyé pour une quête dont il ne revient pas. Huit mois plus tard, il est de retour et Hylla a plein de questions à lui poser.

_________________
i'm sick of your world that lets the outside disguise the inside. your men weren't bad men ; undisciplined life did that to them - circe's power, louise gluck



Dernière édition par Hylla Weaver le Mer 30 Mar - 17:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tvhephaistosprod.forumactif.org/t59-hylla-comme-l-hiver-o http://tvhephaistosprod.forumactif.org/t68-let-it-snow-hylla
ϟ IRIS-MAIL : 825
ϟ PSEUDO : omphale
ϟ AVATAR : emma watson
ϟ CRÉDITS : sweet nothing (avatar), EWgifs (gifs)

ϟ ÂGE : vingt-deux ans
ϟ DON : toucher glacial, ses doigts fins vous refroidissent
ϟ CÔTÉ CŒUR : c'est le nom de tobias qui résonne dans sa tête, le feu brûlant sur son cœur de glace, le héros revenu d'entre les morts
ϟ RESPONSABILITÉS : aucune, elle est simple pensionnaire, coincée éternellement dans le bungalow d'Hermès
ϟ ARME : un poignard en bronze céleste, elle préfère les armes courtes
ϟ LOCALISATION : bungalow d'Hermès, un simple duvet et un coussin juste pour elle
avatar


DOSSIER PERSONNEL
ϟ aptitudes:
ϟ inventaire:
ϟ relations :
MessageSujet: Re: (hylla) comme l'hiver on pense au soleil   Sam 26 Déc - 14:46

winter is coming

thème : le premier monstre combattu

Il était entré dans sa vie pour tout envoyer valser. S'il ne lui était pas tombé dessus, pourchassé par deux hydres particulièrement en colère, peut-être que sa vie n'aurait jamais changé. Peut-être qu'elle serait, comme chaque jour, rentrée tranquillement de l'école jusqu'à l'appartement qu'elle occupait avec sa mère. Comme chaque jour, elle aurait balancé son sac d'écolière dans l'entrée puis se serait éclatée sur le canapé pour regarder la télévision tout en mangeant un muffin. C'était ce genre de vie qu'elle menait auparavant, le genre tranquille et sans encombre. Sans folie aussi. Il avait tout chamboulé.

Elle passait toujours par la même ruelle étroite pour rentrer chez elle, un genre de raccourci. Elle était concentrée sur la musique qui hurlait dans ses oreilles à travers les écouteurs, lorsqu'elle l'avait vu débouler comme un fou. Il courrait comme si sa vie en dépendait. Son premier réflexe avait d'enlever ses écouteurs. Elle l'avait alors entendu lui hurler : « COURS ! » et elle ne l'aurait certainement pas écouté si elle n'avait pas vu débarquer derrière lui deux étranges créatures en colère. Elle eut à peine le temps de se dire que ça ressemblait à un genre de reptile à plusieurs têtes lorsqu'il passa à côté d'elle et la poussa en avant pour la forcer à le suivre. Ou peut-être juste pour qu'elle avance. Quoiqu'il en soit, elle l'avait suivi. Elle courut derrière lui à travers les rues de San Francisco, jusqu'à ce qu'il les mène dans une ruelle en cul-de-sac. « PUTAIN t'es vraiment dingue toi », lui lança-t-elle entre deux halètements, éreintée par la course frénétique qu'ils venaient de faire. « Tu dois être aussi dingue que moi alors si tu m'as suivi », lui répondit le garçon du tac au tac. Elle lui lança un regard courroucé et allait lui servir une réplique qu'elle espérait acerbe lorsque les deux hydres se pointèrent au bout de la ruelle, persiflant avec leurs langues de serpent. « Et maintenant ?! », lança Hylla alors que les deux adolescents reculaient vers le mur opposé tandis que les créatures approchaient lentement, l'air pas très pressé de dîner. « Ferme les yeux », lui dit-il et évidemment, Hylla les garda ouverts. Elle poussa un cri effrayé lorsque des flammes apparurent dans les mains du garçon et sans réfléchir, posa les siennes dessus. Le feu lui brûla les mains mais les flammes disparurent aussi vite qu'elles étaient apparues et le garçon fit un pas en arrière : « C'était quoi CA ?! Tu m'as gelé les mains ! » Hylla ne lui répondit pas, ses yeux faisant des allers-retours entre ses propres mains et celles du garçon. Elle aurait pu lui retourner la question, lui demandait pourquoi il avait des flammes dans ses mains. Il y avait comme quelque chose d’irréel dans cette ruelle, mais la réalité la rattrapa lorsque l'adolescent la poussa violemment en arrière. Elle tomba à la renverse dans des sacs poubelle pleins à craquer et allait lui hurler quelque chose de méchant si elle n'avait pas vu qu'il venait, en quelque sorte, de lui sauver la vie. Une des têtes de la créature avait plongé vers elle et le garçon lui avait permis de l'esquiver. Il était maintenant aux prises avec la bête. Il faisait apparaître des flammes aux creux de ses paumes mais dés qu'il essayait de les lancer à l'une des têtes, ça foirait. Entre temps, le deuxième hydre s'approchait d'Hylla qui se releva aussi vite que possible et tenta d'échapper à la bête. L'hydre avait six têtes, peut-être même sept et l'une d'elles plongea vers Hylla qui n'eut d'autre choix pour se protéger que de tendre le bras. Elle poussa un hurlement lorsque la bête planta ses crocs dans sa chair et un court instant, ne vit plus rien. La douleur et les larmes l'aveuglaient et elle ne put entendre qu'un « BANZAIII ! » retentissant. « Allez les p'tits gars, courrez ! », cria une voix. « Allez VIENS ! », lui cria le garçon en l'attrapant par son bras valide pour la traîner loin des bêtes. Il avait le visage noirci comme s'il sortait d'une cheminée à ramoner et son tee-shirt sentait le cramé. Hylla se laissa entraîner et perdit la notion des choses. Il lui sembla qu'ils coururent un long moment avant de se réfugier dans un bus dans lequel tout le monde les dévisagea. Elle se sentit pousser par le garçon sur un siège, puis il vint s'asseoir à côté d'elle. « Merde, ça va ? », lui demanda-t-il en examinant son bras meurtri. Hylla lui jeta un œil effaré, puis regarda son bras et faillit tourner de l’œil. « OK ça va je gère les p'tits gars ! Ma belle, j'espère que t'es une demi-déesse sinon ceci va te tuer », fit la voix avant d'enfourner ce qui semblait être un carré de chocolat dans la bouche d'Hylla. Ça avait la texture du chocolat mais le goût des muffins de sa mère. En un instant, elle se sentit mieux. « C'est de l'ambroisie », dit la voix comme si ça expliquait tout. Hylla regarda d'où elle venait pour la première fois et vit une sorte de jeune coach sportif avec casquette et survêtement assortis. Il continuait de marmonner dans sa barbe (qui était assez fourni) puis fouilla dans un sac d'où il sortit un bandage. « Ça fera l'affaire », fit-il en l'enroulant autour de la plaie d'Hylla. « Les gens nous regardent », fit remarquer le garçon, un peu mal à l'aise. « Laisse les mater, de toutes façons ils ont l'esprit trop étriqué pour comprendre quoique ce soit », répondit le coach. Hylla et le garçon s'échangèrent un regard. « Bon, je cherche un demi-dieu et je trouve avec lui une demi-déesse ! Deux pour le prix d'un, c'est l'jackpot. Cela dit jeune fille, tu ne sens pas très fort » Hylla plissa les yeux et allait dire quelque chose mais le coach la devança : « Bon. Voilà le plan. On va prendre le chemin le plus rapide pour aller à Long Island, Etat de New-York. Je vous emmène à la colonie des sang-mêlé et croyez-moi, ça va être super. »

_________________
i'm sick of your world that lets the outside disguise the inside. your men weren't bad men ; undisciplined life did that to them - circe's power, louise gluck

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tvhephaistosprod.forumactif.org/t59-hylla-comme-l-hiver-o http://tvhephaistosprod.forumactif.org/t68-let-it-snow-hylla
 
(hylla) comme l'hiver on pense au soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (hylla) comme l'hiver on pense au soleil
» [CIRQUE DU SOLEIL] Topic unique
» Franz Schubert - Die Winterreise (Le Voyage d'Hiver)
» Heureux qui comme Régis a fait un beau voyage.
» Trade Paysage d'Hiver/Darkspace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the labyrinth :: GESTION DES HÉROS :: Casting des héros :: héros casté-
Sauter vers:  


événement à venir, préparez-vous...